• Noël à la Chapelle Saint Ghislain en 2014

     

    Noël à la chapelle Saint Ghislain en 2014

    Il y a des activités à Dampremy. Cela bouge chez nous
    Ce fut aussi un belle réalisation du C.I.D.

     

    Affiche.jpg

     

    IMG_2438.JPG

    IMG_2452.JPG

    IMG_2419.JPG

    IMG_2422.JPG

    IMG_2429.JPG

    IMG_2432.JPG

    IMG_2440.JPG

    IMG_2437.JPG

    -------------------------------------------------------------------------

    Dampremy

    La chapelle Saint Ghislain n'est chapelle que depuis 1896. Elle fut durant plusieurs siècles l'église paroissiale St Remy.

    Elle fut depuis sa construction au 16ème siècle et jusqu'au début du 20ème siècle
    le centre géographique de Dampremy

    (Suivant : La chapelle Saint Ghislain.  Livre de M. Jean-Paul Delahaye)

    ---------------------------------------------------------

     

     

  • Marché de Noël les 6 et 7 decembre 20104

    23 ème foire artisanale - marché de Noël de Dampremy

    Ce fut un bel événement, fruit d'une équipe dynamique damrémoise ( le C.I.D). 

    Affiche.jpg

     

    IMG_1925.JPGIMG_1924.JPG

     

     

     

     

     

     

     

    IMG_1927.JPGIMG_1928.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

    IMG_1931.JPGIMG_1932.JPG

     

     

     

     

     

     

     

    IMG_1933.JPG
    IMG_1929.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     Un bel événement, un marché de Noël différent de ce qui se fait autre part.
    Les marchés de Noël se font dehors dans le froid et la pluie et parfois dans la neige mais à Dampremy
    il se fait dans les magnifiques bâtiments du CEME à l'abris des intempéries.
    De nombreux marchands durant les 2 jours.
    Il y a même la projection d'un grand film de dessins animés pour les enfants (et les grands enfants)
    dans une grande salle de cinima.

    Mais que veux dire CEME , simplement Charleroi Espace Meeting Européen
    http://ceme.be/

    Avant c'était la verrerie Fourcault  

    Emile Fourcault :Il mis au point un procédé qui révolutionna la fabrication du verre plat. 

    Le procédé mis au point par Émile Fourcault et Émile Gobbe consiste en un flotteur en terre réfractaire qui surnage dans le verre en fusion (pour rappel, la température de fusion du verre se situe autour de 1 400 °C, alors que la terre réfractaire ou "terre à feu" commence à se déformer autour de 1 500 °C). Le fond de ce flotteur, appelé débiteuse, est percé d'une fente dont les lèvres sont au-dessus du niveau du verre en fusion contenu dans le four à bassin. En vertu du principe des vases communicants, la masse vitrifiée déborde au-dessus des lèvres.

    Alors, une amorce métallique descend verticalement dans la fente et se soude au verre surgi à travers la débiteuse. Par l'action de rouleaux accouplés, on remonte l'amorce métallique qui entraîne dans son sillage le verre ainsi émergé et, en proportionnant la vitesse de traction à celle du débit de la source du bassin, on arrive à former un ruban de verre cohérent. Le verre monte dans une sorte de cheminée composée d'une suite de compartiments dont les températures sont régulièrement décroissantes, grâce au rayonnement de tubes refroidisseurs à circulation d'eau. Après un parcours de 8 à 10 mètres, la feuille de verre sort du plancher de recette et peut être découpée aux dimensions voulues. Le débiteur Fourcault est cependant source de stries d'étirage. Ce défaut est corrigé par Ernest Delacuvellerie, ingénieur de Fourcault.

    Celui-ci va remplacer la débiteuse par une barre d'étirage, immergée dans le verre en fusion, et qui assure un départ rectiligne à la feuille. Cette innovation est mieux connue sous le nom de procédé Pittsburg

     L'endroit à l'époque de la verrerie.

    n1502383351_90631_5155.jpg

     Maintenant. Cela a bien changé

    IMG_5815.JPG

     

     

     

  • Dampremy cité de contraste

    Dampremy est une ancienne commune devenue une section de grand Charleroi.

    J'ai fait un jour d'automne une belle balade en compagnie de mon appareil photo.
    J'ai trouvé le paysage très beau et j'ai voulu partager, mais des simples photos m'ont semblé un peu banal alors j'en ai fait une petite vidéo de 2 minutes.
    Ne pouvant plus appeler Dampremy une commune et section ou quartier ne me plaisant pas , je l'appelle "Cité".

     

     

    Monsieur Jean Paul Delahaye président du Comité d'Initiative Damrémois
    a écrit une série de cahiers sur Dampremy 
     LES CAHIERS du CID
        - La chapelle Saint Ghislain ; petite perle gothique au sein
           de notre paysage industrielle
        - Dampremy murmures de nos vielles pierres
        - Dampremy . Lire le cimetière
        - Pas vert Dampremy ?
        - Fêtes et ducasses au pays de Dampremy
        - C'était 14-18 - Hors série
    Tous ces cahiers peuvent être achetés chez M.Delahaye

    Concernant le parc et le château repris dans la vidéo voici ce qui est écrit dans le cahier
    " Pas vert Dampremy"

     IMG_1798.JPG

    Le Château et le parc de Monsieur Passelecq
    Il fut d'abord connu comme étant le château de M. Passelecq.
    Mais les anciens damrémois parlent du Château Roisin.(Les Roisin étant les derniers
    occupant)
    Philippe Passelecq directeur gérant charbonnage de Sacré madame et président du
    bassin houiller de Charleroi et de la basse Sambre, fut le premier occupant du château.
    Le directeur gérant habitait généralement à proximité du charbonnage qu'il dirigeait et au milieu de la population.(mais suffisamment isolé et à l'abri des regards) ce qui explique cet immense parc.
    Ce n'était évidement pas par solidarité avec le monde ouvrier, mais bien pour exercer une véritable et permanente surveillance.
    De la construction du château (1860) à l'achat par l'administration de Dampremy en 1962, le damrémois ne pouvaient "contempler " le parc qu'au travers des grilles de la rue Croix Brigotte (aujourd'hui Paul Janson).
    Ce fut donc un réel bonheur et une sorte de "revanche" quand la population pu  fouler les allées du parc.

    D'une superficie de 2 ha 27 ares il était à l'origine pourvu d'un étang naturel (à ne pas confondre avec le plan construit bien après.Propriété "très privée" il fut longtemps le seul endroit vert aménagé sur le territoire de Dampremy. 

    En septembre 2012, le parc devenait le parc "ELIO IVAN" dernier curé-résident de Dampremy, prêtre et homme d'exception, il fit l'unanimité au sein de la population damrémoise.

     

    n1502383351_72862_5003.jpg

    IMG_1798.JPG

    Au cours des années le château a changé un peu d'apparence extérieure,
    mais il est resté dans l'ensemble identique.

     

    ------------------------------------------------------------------------------------------