• La rue Van Geersdaele

     



     

    Un peu de "Avant -Maintenant"
    La rue Van Geersdaele  s''appelait avant rue de le DRÊVE.
    Je ne sais pas quand le changement de nom se fit, mais j'ai trouvé
    qui était Eugène Van Geersdaele.
    Il fût bourgmestres de Dampremy de 1908 à 1921 
    Médecin, brasseur et bourgmestre de Dampremy.
    Fut président du Conseil de l'Ordre des Médecins du Hainaut.
    Décédé suite à une pneumonie contractée sur le carreau de la mine
    où il avait donné des soins à des mineurs victimes d'un coup de grisou.
    Son nom complet:
    Eugène Joseph Jean-Baptiste Adelin VAN GEERSDAELE

    Né en 1863 décédé en 1926 à 62 ans

    Son père s'appelait aussi Eugène: voir ci-dessous
    Eugène JosephVAN GEERSDAELE

    Né le 18 avril 1835 - Lessines,,,,BELGIQUE
    Décédé le 5 décembre 1899 - à Dampremy,Hainaut,BELGIQUE , à l'âge de 64 ans Négociant 
    ---------------------------------------------------------
    L
    es photos ci-dessous nous montrent la rue de la Drêve à gauche et
    la rue Eugène Van Geersdaele de maintenant à droite.
     Dans les 2 dernières photos de Gauche qui sont anciennes, on a déjà
    le changement de nom. Dans le fond de la rue à gauche des nouvelles
    maisons ont été ajoutées.
    Combien d'années séparent ces deux photos? C'est difficile à dire
    n1502383351_71762_960 IMG_5250
    n1502383351_72882_5066 rue van geersdaele
    n1502383351_72889_7875  
    Source : Livre d'A.Moret :Les origines de Dampremy  

     Photos insolites - C'est où ? (où est-ce ?)
    c'est_ou02 c'est_ou01
    c'est_ou03
    c'est_ou04

     

    DAMPREMY d'un seul coup d'oeil

     Panoramique vu du terril prés de la Cité Moret

    Panoramique large, vu du  terril prés de laCité Moret 35mm reduit

      Cadeau: Cliquez sur l'image pour télécharger la photo en haute définition (9 Mo)

     

     

    Merci de mettre un petit commentaire ci-dessous à droite
    Cliquez sur commentaires et suivez les instructions

  • Couleurs de la nuit à Dampremy

     Couleurs de la nuit à Dampremy
    Un film vidéo pour un autre regard sur...

    Quand on voit notre environnement sans le regarder il y a des choses qui nous échappent.
    Mais quand on le regarde, on le voit parfois différemment.
    Découverte des beautés de la nuit, dans notre ex-commune.
    Tout n'est pas gris et sinistre le soir , il suffit de bien regarder pour découvrir les couleurs de la nuit.


     

     

     Un peu d'histoire

    L'emplacement actuel de Dampremy fut-il habité dans les temps préhistoriques ? La chose est probable.
    Son emplacement répond en effet à toutes les conditions recherchées par l'homme de l'âge de pierre: un plateau exposé au midi avec abrupt, proche d'une rivière importante - La Sambre - , et au confluent de celle-ci avec une autre moins importante - Le Piéton-Néanmoins,on n'a pas signalé jusqu'à ce jour la découverte de silex taillés sur le territoire de la commune.
    Nous n'avons aucune indication sur la période celtique.
    Pendant la période gallo-romaine, l'endroit fut vraisemblablement
    habité, comme le furent à cette époque Ies coteaux de la Sambre. mais jusqu'à la fin de cette période L'emplacement ne portait aucun nom.
    Ce n'est que pendant la période française, vraisemblablement à la suite du passage de Saint Remy dans nos régions, que I'endroit reçut le nom du grand saint.
    A la lin de cette période, Dampremy - ou Darmy - avait donné son nom à un pagus (pagus darrniensis), ce qui suppose déjà un habitat constant et important.

    En 868, l'abbaye de Lobbes y fit construire une chapelle ou une église; les habitants et leur curé assistent à la Bancroix, mais nous n'avons aucune idée de leur nombre.
    Vers l'an 1500,la construction d 'une église   gothique monument plutôt rare dans nos régions - laisse supposer
    également une agglomération importante.
    En 1553, l'église de Charnoy est une annexe de celle
    de Dampremy.

    En 1570, le compte de perception du Comté de Namur
    (< Les Aides et Subsides dans le Comté de Namur
    au XVI siècle> Brouwers 1934)
    renseigne les sommes
    suivantes:
    Charnoy : 92 Livres 10 soles 6 deniers
    Lodelinsar:t 77 L. 19 s. 1 d.
    Gilly : 132 L. 8 s.
    Dampremy:  162L .7 s.
    Gosselies: 394 L. 6 s.
    Fleurus: 558 L. 9 s.
    Dampremy, à cette époque , était donc plus populeux
    que Charnoy, Gilly, et Lodelinsart.
    Mais ceci ne nous
    donne pas encore un chiffre d'habitants.

    Explication sur les noms de certains quartiers
    La planche. C'est un quartier situé sur la route de Bruxelles au voisinage de l'actuelle station qui parait avoir été habité de date déjà ancienne et qui a conservé son nom. Celui-ci provient vraisemblablement d'un petit pont en planches qui franchissait le ruisseau de Lodelinsart en cet endroit.

    Le camp de Moscou.
     Ce nom tire son origine d'un cantonnement de cosaques en l8l4 à Damprerny. Il s'agissait d'un régiment de cosaques commandés par Winrzingensde,qui. avec les alliés de cette époque refoulait les troupes françaises .Ces cosaques ont laissé à Dampremy,
    un très mauvais souvenir.
    Ils réquisitionnaient
    les voitures et les chevaux; beaucoup d'habitants de la commune doivent cacher leurs bestiaux dans les bois avoisinants

    Le Phenix:
    A I'endroit occupé par un petite place :
    < le
    Plan du Phénix > débaptisée dernièrement et appelée maintenant <. Place Ferrer >. Le nom lui vient d'un ancien charbonnage < le Phénix > situé derrière les écoles actuelles du même nom.

    Le par La-Haut.
    Partie
    la plus élevée du village tient son nom de sa situation; il y existe une petite place:
    < La place de Par l.a-Haut >, ou < du haut du Village >.

    Le pont du canal.
    Tient son nom du pont flanqué  sur le canal de Charleroi à Bruxelles, là où ce canal se jette dans la Sambre.

    Le Bougnou
    Entre le "Par là Haut" et la colline de Bayemont, dans une forte dépression dev terrain qu'on appelle "le bougnou"

    La Pairelle

    Encore désignée sous ce nom sur les cartes, c 'est la partie située entre le grand Chemin et la ruelle Nassau actuelle,
    derrière les écoles du centre .
    Le sentier du grand chemin est la ruelle nassau prolongée par la rue Jean Callewaert et aboutissant à la rue Paul Pastur.

     n1502383351_90575_2900
     
    n1502383351_71446_2932
     n1502383351_90607_2153

    n1502383351_71407_4997

     Sources pour  les textes ci-dessus.
    Le livre du Docteur Albert Moret: Les origines de Dampremy
    Membre des sociétés d'archéologies.

     

     Quoi d'autre, pour les curieux !

  • DAMPREMY LA NUIT

    DAMPREMY LA NUIT

    La nuit tous les chats sont gris, c'est bien connu
    Mais la nuit Dampremy prend une drôle de couleur.
    Cela devient lugubre, les passants sont rares.
    Les couleurs que prend la cité sont étranges, mais
    elles gardent une poésie qui est agréable, ceci grâce
    à l'éclairage publique.
    Je me demande comment c'était, il y a bien longtemps
    quand le seul éclairage était celui de la lune.
    Au temps ou les rues n'avaient pas le même nom que
    maintenant.
    Regardons un peu les rues ci-dessous après nous
    essayerons de nous rappeler le nom de quelques unes,
    avant qu'on les débaptise, avec des noms  de célébrités
    politiques ou autres.

    IMG_3502
    IMG_3503
    IMG_3506
    IMG_3507
    IMG_3511
    IMG_3512
    IMG_3513
    IMG_3518
    IMG_3520
    IMG_3521
     
    Nom ActuelAncien Nom
    Rue Van GeersdaeleRue de la drêve
    Rue Paul Janson

    Chemin de la Croix Brigotte

    Rue Jean Jaurés

    Le grand Chemin, puis
    rue royale

    Rue Joseph WautersRue d'Heigne
    Rue Decoux Rue des piges
    Rue Ferrer

    Chemin du Lait-Culot

    Rues Générale Degaule, Barré et de Marchienne

    Chemin du Pont de l'Escavée

     Voici ce que dit le Docteur Albert Moret
    dans son livre"Les origines de Dampremy"

    Dans les noms des rues de Dampremy, on trouve actuellement
    le nom de tous les politiciens possibles et imaginables,
    mais à part la rue Baudy. aucune ne porte
    un nom attaché à l'histoire du village.

     La rue Baudy et la rue du centenaire s'appelaient Chemin du calvaire

    Les Baudy sont une vielle famille de Dampremy.
    voici  trouvé dans le livre du Docteur A.Moret
    Le moulin banal de Dampremy, après avoir appartenu
    aux seigneurs féodaux,devint la propriété de la famille
    Baudy (jadis Bady).
    En 1652, Bertrand Bady, maieur de Dampremy, fit une
    demande pour ériger un moulin sur la rivière "le Piéton"


    Source: le livre du Docteur Albert Moret  - Les origines de Dampremy